Loading...
logo

Bienvenue sur l'espace presse du musée du Louvre-Lens

thumbnail

Exposition "Paysage. Fenêtre sur la nature" (29 mars - 24 juillet)

Qu’est-ce qu’un paysage ?

C’est la question que le Louvre-Lens pose dans cette exposition, en l’abordant sous l’angle artistique.
Depuis la Renaissance jusqu’à nos jours, par la peinture, les artistes rejouent à leur manière les mythes de la Création, en représentant ciel, terre, mer, lumière et ténèbres. Les instantanés chatoyants des impressionnistes, les brumes fugitives des peintures de montagne et d’eau chinoises (shanshui), les mille et une vues des estampes japonaises, toutes ces œuvres murmurent des messages faits de clarté et d’ombres.
Ce langage codé trouve son registre dans ce que le 17e siècle a nommé les ornements de la nature : arbres, végétaux, rochers et ruisseaux. Afin de le décrypter, l’exposition plonge aux sources des représentations artistiques et suit l’artiste dans les étapes de son travail, depuis l’esquisse préparatoire jusqu’à l’œuvre achevée. Elle explore ainsi différents types de paysages et de points de vue sur la nature, du petit dessin jusqu’au gigantesque panorama, de la plaine paisible jusqu’aux volcans menaçants, de l’instant éphémère jusqu’à la vision d’éternité, de la figuration jusqu’à l’abstraction.
Les énigmes sont nombreuses : de quels lieux s’agit-il ? Quels outils utilisent les artistes ? Quel est leur rapport aux sciences de leur temps ? Que ressentent-ils face aux sites naturels ?
Riche de plus de 170 œuvres, et de deux espaces cinéma, le parcours invite à pénétrer dans les coulisses de la fabrique du paysage, de Jean Fouquet à Nicolas Poussin, Canaletto, Jean-Honoré Fragonard, Katsushika Hokusai, Utagawa Hiroshige, Camille Corot, John Martin, Catherine Empis, George Sand, Frederic Edwin Church, Jean-François Millet, Claude Monet, Vassily Kandinsky, Georgia O'Keeffe, Nicolas de Staël ou encore Joan Mitchell.
Outre les créations en elles-mêmes – célèbres ou plus inattendues –, l’exposition présente des objets permettant de répondre à ces questions, tels des manuels pédagogiques écrits par les artistes ou des instruments employés en atelier ou en plein air. Tous permettent de suivre les amateurs dans leurs intérieurs où le paysage se fait décor, mais aussi les artistes durant leurs expéditions, dans leurs jardins ou beaucoup plus loin.
Dans notre monde, aujourd’hui totalement métamorphosé par l’activité humaine, les thèmes du paysage et de la nature sont d’une actualité brûlante ; les œuvres les questionnent à leur manière et démontrent, s’il le fallait, à quel point sont liés art et paysage.

Cette exposition s‘inscrit naturellement au Louvre-Lens, dans ce paysage du Bassin minier du Pas-de-Calais radicalement métamorphosé à partir du 18e siècle et désormais inscrit à l’UNESCO en tant que « paysage culturel, évolutif et vivant ». Dessinés par un cabinet d’architecture japonais (Sanaa) et une paysagiste française (Catherine Mosbach), le Louvre-Lens et son parc constituent une nouvelle composante de ce paysage. Ils dialoguent avec les profils des terrils à proximité et les volumes des corons voisins.


Commissariat :
Marie Lavandier

Directrice du Louvre-Lens
Vincent Pomarède
Conservateur général du patrimoine au musée du Louvre
Marie Gord
Chargée de recherches et de documentation au Louvre-Lens

Direction artistique :
Laurent Pernot
Artiste
En collaboration avec
Mathis Boucher
Architecte-scénographe au Louvre-Lens


Scénographie Un paysage à traverser signé par l’artiste Laurent Pernot
Sensible et immersive, la scénographie est confiée à l’artiste Laurent Pernot et à l’architecte-scénographe du Louvre-Lens, Mathis Boucher. Grâce à des jeux de perspectives et à la présence de sons et de lumières, ils nous invitent à vivre une véritable expérience sensorielle du paysage.

Exposition réalisée avec le soutien du Mécénat des Mutuelles AXA


 
1

Photos

Connexion

Connectez-vous pour pouvoir télécharger les photos en haute-définition